Histoire
          
               
C'est en France que la famille Blatter retrouve ses origines. Toutefois, c'est à la fin des années 1890, à Londres,  que nous réussissons à retracer Frédéric et Ernest Blatter, respectivement arrière-grand-père et grand-père de Pierre et Robert Blatter.  Frédéric, Ernest et son demi-frère Henri opéraient depuis un certain temps une fabrique de pipes qui employait plus de cinquante personnes lorsqu'un incendie détruit leur commerce.  C'est à cette époque que Frédéric et ses cinq enfants ont immigrés en Afrique du Sud.  Ils ont aussitôt ouvert une fabrique et un magasin à Cape Town ainsi qu'un commerce de détail à Durban.  C'est à cet endroit qu'ils ont commercialisé la pipe Calabash, mieux connue sous le pseudonyme "pipe Sherlock Holmes".  Après quelques années sous le soleil africain, et pour des raisons qui nous sont inconnu, Frédéric et deux de ses fils,  Ernest et Henri, immigrent au Canada et s'étabblissent Montréal,  en 1907.

1907 - 1964        

              
Une fabrique de pipes est construite sur la rue Saint-Hubert et est dirigée par Henri Blatter alors qu'Ernest prend, au fil des ans, la direction de cinq commerces de pipes au détail dont celui de la rue Sainte-Catherine.  Ernest vendait également des cigares de choix.  Au décès d'Henri Blatter, en 1964, la fabrique est fermée.  À cette époque, c'est Henri-Georges, fils d'Ernest, qui opérait le commerce sur la rue Sainte-Catherine.  Il y fabriquait lui-même les pipes qu'il vendait tout en enseignant le métier à son fils aîné, Pierre, qui se join à lui vers la fin des années soixante.

1968        
             
            
  Robert Blatter quitte son emploi et vient porter main-forte à son frère Pierre qui opère seul le commerce depuis le décès de leur père Henri-Georges.  Il apprend, à l'aide des outils de son grand-père Ernest, l'art de la fabrication des pipes.  Il réussit à retirer de ces blocs de bois brut les formes qui mettront en valeur le grain et la qualité du bois.  En 1970, la construction du Complexe Desjardins force le déménagement de la boutique au 365, avenue Président-Kennedy.  Après quelques années d'opération et de rénovations majeures, Pierre et Robert réussissent à recréer dans leur boutique la même ambiance qui régnait jadis sur la rue Sainte-Catherine.  Les pipes y sont toujours fabriquées sur place et ils offrent encore une vaste sélection de cigares de qualité.   Leur expertise acquise au fils des ans leur a permis de se bâtir une solide réputation dans ces domaines.  Ils sont régulièrement consultés et interviewés par les périodiques, la radio et la télévision sur ces sujets.

              Depuis de nombreuses années, Robert ou Pierre se rendent régulièrement à Saint-Claude en France, capitale mondiale de la pipe, pour y choisir les ébauchons de bois de bruyère avec lesquels ils fabriquent leurs pipes.  Ils en profitent également pour choisir chez Chacom, Pipes Genod et Butz Choquin les diverses collections de pipes et accessoires qu'ils présenteront à leur clientèle.   Leur savoir-faire, la qualité et la beauté des pipes qu'ils fabriquent leur ont valu une reconnaissance internationale qui a été soulignée en 1982 par leur nomination au sein de la prestigieuse Confrérie des Maîtres-Pipiers de Saint-Claude.  Cette confrérie regroupe tous les fabricants et grands connaisseurs de la pipe.

2000

            
Patrick, fils de Pierre Blatter, devient partie intrégrale de l'équipe Blatter.  Avec l'aide de son oncle Robert, Patrick apprends tranquillement l'art de la fabrication de la pipe.  Après quelques années d'expérience, Patrick est reçu par les grands fabriquants pipiés à Saint-Claude, en France et est introduit à sont tours, comme sont père et oncle l'ont été, et devient membre de la prestigieuse Confrérie des Maîtres Pipiers de Saint-Claude.
                            


POUR NOUS CONTACTER:

Blatter & Blatter Inc.

375 Avenue du President Kennedy
Montréal, Québec
H3A 0B3



TÉL/FAX:  514-845-8028.

Heures d'ouverture: 

Lundi au Vendredi:  8:30Hrs à 18Hrs
Samedi:  9Hrs à 17Hrs
Dimanche:   FERMÉ